Myanmar

J’ai passé un mois complet au Myanmar, et malheureusement, j’ai été malade (pour en savoir plus… et toujours plus…) et incapable de faire quoi que ce soit pendant deux semaines. Alors je vais vous faire un article sur mes deux semaines de voyage, même si

j’avoue être déçue de ne pas avoir pu vivre ce pays pleinement…

Yangon

C’est là que je suis arrivée, et là que je suis partie. Il est encore un peu difficile d’accéder au pays par voies terrestres, donc l’avion fera l’affaire pour moi. C’est mon premier pays d’Asie, et autant vous dire que je prends une sacrée claque. Je me sens vite dépassée dans les rues bondées et bruyantes de la ville, tout est très différent de ce que je connais : la langue, la culture, la nourriture, la conduite, les odeurs, la vie. J’emmagasine autant d’informations que possible, mais je sens qu’il me faudra un temps d’adaptation. Evidemment c’est un pays très pauvre, qui sort de siècles de guerre (et encore pas tout à fait…), alors il est difficile pour moi de me sentir à l’aise face à ça. Les gens sont d’une immense gentillesse, mais souvent motivés par l’argent qu’ils peuvent soutirer. Je me sens perdue et en même temps j’ai envie de m’enrichir au maximum de cette expérience. Tout n’est que contradiction.

Bagan

J’ai pris un bus de nuit pour Bagan, la cité antique. J’ai eu la chance de trouver des travelmate, ça rend le voyage plus facile… Ici, les déplacements ne sont pas évident, les routes sont mauvaises et globalement, il n’y a que quelques grands axes qui mènent aux endroits touristiques. Le reste est très peu développé et donc très peu accessible pour l’instant (d’autant que cela reste dangereux).

Bagan est une ancienne cité de plus de 3’000 pagodas, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il y a un ticket d’entrée à payer (environ 15$) qui vous donne accès à l’entièreté du site. On loue des scooter électriques au prix plus qu’abordable, et on a la liberté de s’aventurer partout et de trouver les coins un peu secrets. Le lieu est incroyable : toutes les pagodas sont impressionnantes et le jeu de lumière me fait tomber amoureuse ! On ne sait plus vraiment où donner de la tête pendant ces trois jours de découvertes, c’est sans doute mon endroit préféré du Myanmar.

Inle Lake

Et voici le lieu le plus connu du Myanmar. Vous savez, ces fameuses photos des pêcheurs avec leurs anciens filet au lever du soleil ? Oui c’est ça. On ne peut pas dire que ce n’est pas beau comme endroit, le village flottant, le lac, le jardin flottant, tout est d’une beauté incroyable. Mais le seul point noir est ce manque d’authenticité… les pêcheurs du matin sont totalement faux, les arrêts intempestifs du bateau dans les endroits touristiques pour avoir des commissions sont assez désagréable, les restaurants n’ont rien de local si ce n’est la nourriture (et encore)… Bref, les paysage en valent la peine, mais il faut se faire violence pour aller chercher la vraie vie derrière tout ça.

Mandalay

Je crois que deux jours à Mandalay c’était trop court. Cette ville est très différente de Yangon, et les Pagodas ici sont uniques. Alors évidement, chaque Pagoda est payante pour les étrangers, comme partout, et il y a un passe pour avoir accès à plusieurs d’entre elles, mais globalement, il y a moyen de voir suffisamment sans payer. On découvre encore un autre aspect du Myanmar… Le soir, on est allé admirer le coucher du soleil sur les hauteurs de la ville, et ça vaut le détour.

Hpa-An

C’était LA ville que je voulais absolument voir, on avait prévu de faire enfin un trek (oui, il y a possibilité de faire plusieurs trek un peu partout au Myanmar) dans ce coin du pays, etc. Sauf que la Dengue nous a eu. Alors on a littéralement rien vu, et on a dû retourner à Yangon. Ceci dit, du peu que j’ai entr’aperçu depuis la fenêtre du bus, ça a l’air très chouette et assez campagne…

Yangon again

On a passé deux semaines à se remettre tant bien que mal de la Dengue, enfermée dans un hostel plutôt sympa. Et pour mon dernier jour dans le pays, j’ai décidé de me faire violence et d’aller explorer l’une des seule chose que je voulais voir dans la ville : un parc d’attraction abandonné. Autant dire que je n’ai pas été déçue. Il faut se faufiler pour y entrer, c’est encore assez peu connu, les locaux vivent encore là-bas, et le lieu est digne d’un décor de cinéma !


Le Myanmar, c’est terminé pour moi, je crois que c’est un pays qui manque encore beaucoup de développement, et ça laisse la porte ouverte à n’importe quoi tout en restreignant grandement les possibilités… Mais il y a tellement de choses à découvrir, et à apprendre sur ce pays. Je ne regrette absolument pas d’y être allée et d’avoir essayé ! Je sais que j’en ai pris plein les yeux et plein le coeur…

Osarya


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s