New-Zealand : South Island

Il nous reste 3 semaines pour parcourir l’île du Sud, on sait déjà qu’il va falloir faire l’impasse sur certains endroits… Alors on fait au mieux pour voir un maximum tout en profitant de chaque instant !

Nelson. Après la traversée en ferry, on part direct vers la petite ville conviviale de Nelson. Il y a un défilé le jour de notre arrivée, c’est l’ouverture d’un festival d’art qui vise à mettre en valeur toutes les communautés : autant vous dire que moi ça m’a conquise ! La petite ville en soi est sympa, mais pas de quoi s’éterniser non plus.

Cap sur le Cap Farewell (oui, je fais aussi des jeux de mots de merde…). C’était une chouette idée de rouler jusqu’au bout de la péninsule et de prendre un peu l’air au milieu des moutons.

Abel Tasman Great Walk. 4 jours de marche, camper sur les plages, voir des penguins, se faire bouffer par les sandflies, les levers de soleil, le challenge. Il faut payer pour les campings, et comme on était en pleine saison, ça coûte cher, mais c’était vraiment quelque chose qui nous tenait à coeur. Alors on est parti pour cette great walk, et c’était incroyable.

Kaikoura et la péninsule aux colonies de seals. On découvre une jolie ville de bord de mer, paisible, typique et pleine de charme. On a fait le tour de la péninsule, c’est une dizaine de kilomètres de marche, c’est plat et c’est vraiment surprenant comme décor. Et puis bon, le petit fish and chips après, ça réconforte toujours !

Le Mont Fyffe, mon amour. Un randonnée pas forcément simple, mais pas la plus compliquée. On est monté dans l’après-midi, et on a dormi dans une toute petite hutte en haut avec quatre autres personnes. Le sommet est plus haut que la hutte (encore une bonne heure de marche…), mais admirer le coucher et le lever de soleil depuis cet endroit, c’était parfait pour moi. C’était sans doute un de mes moments préférés.

Christchurch toujours en reconstruction après le tremblement de terre de 2011. C’est assez impressionnant de voir encore autant de dégâts, la ville est toujours en travaux et elle s’entend un peu aléatoirement, avec de nouvelles constructions sans doute prévues selon les budgets et les priorités….

Akaroa et la péninsule. A quelques kilomètres de Christchurch, au milieu de la péninsule paisible, il y a une petite ville connue pour son importante culture française. C’est un petit coin de paradis, entouré de montagnes et de lacs.

Tekapo, son lac azure et les montagnes autour. La randonnée du Mont John donne une vue panoramique sur le lac immense et les crêts enneigés. Et évidement, il y a de jolies plages de cailloux plutôt tranquille autour du lac dans lequel on a fait un petit saut histoire de bien se rafraîchir !

L’incroyable Mont Cook. C’est sans doute le Must-See en Nouvelle-Zélande et c’est effectivement vraiment beau. Toute la route pour y arriver est un bonheur et il y a plusieurs marches spectaculaires. C’est évidemment un peu touristique, mais franchement c’est à voir.

Wanaka et ses peaks. La petite ville est incroyablement sympathique, plein de petites échoppes, des cafés, une ambiance un peu village et le lac toujours. Mais le plus magnifique à Wanaka, ce sont les randonnées dans ses fameux peaks. Il y en a plusieurs, la plus connue étant Roys Peak. Malheureusement, selon la saison, certaines sont fermées. Alors nous, on a fait Isthmus Peak : c’était sans doute la marche la plus dure pour moi, mais qu’est-ce que c’était beau bordel !

Queentsown et Glenorchy, toujours au creux des montagnes. Le décor ici est toujours aussi incroyable, un vrai coin de paradis cette région, entre pics enneigés et lacs, on en prend vraiment plein les yeux. On a pris la route pour Glenorchy, petit village paradisiaque, et autant vous dire que rien que la route, c’était le bonheur !

Arrortown et Coronet peak, le hasard et la découverte. La fin du voyage sera ici, j’y ai atterri par hasard, et j’ai passé 4 jours dans cette petite ville à l’ambiance chercheur d’or dans le far west. J’ai eu la chance de rencontrer des gens particulièrement locaux et locos, et j’ai vécu une sacrée expérience avec beaucoup de partage et de découverte !

Bon vous l’aurez compris, la Nouvelle-Zélande, c’est terminé pour moi (pour l’instant). On n’a pas pu tout faire, on a loupé les Fjordland, on a pas vu le sud, mais moi perso, je vais devoir revenir, c’est sûr ! Parce qu’ici, j’en ai pris plein les yeux, tellement de diversité, tellement de paysages merveilleux. J’avais peur qu’on m’aie un peu spoiler le voyage puisque tout le monde m’a décrit l’île avec beaucoup d’enthousiasme, mais finalement, c’était bien à la hauteur de mes espérances, voir plus

Je suis hyper reconnaissante d’avoir pu vivre ce voyage.

Et pour ceux que ça intéresse, ici, il y a un petit guide pratique qui vous aidera peut-être à préparer le voyage : le lien arrive bientôt

Osarya


3 réflexions sur “New-Zealand : South Island

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s