Journal de bord #8

Coucou Papou,

Je t’écris à la toute fin de mon voyage à travers l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. On a fait beaucoup de camping, de stop, des randos, et dans la globalité, on a tellement bougé que je n’ai pas eu une minute pour te raconter. Je ferai de toute façon un article sur ce magnifique pays, avec bien d’autres détails.

J’ai passé en tout 6 semaines en NZ (non, ce n’est vraiment pas suffisant…), et j’ai passé ces 6 semaines avec une travelmate qui est devenue une amie maintenant. On a passé du temps avec d’autres gens quand on voulait faire partie d’un plus gros trip, et après plusieurs déceptions (parce que les caractères diffèrent), on a loué une voiture par nous même et on a fini le voyage ensemble. Je ne vais pas mentir, parfois il y avait des tensions, parfois on avait besoin d’air, mais on a traversé tout ça et je sais que c’est comme ça que commence l’amitié. Bref, je suis hyper heureuse d’avoir rencontré cette fille, on a vraiment passé des moments inoubliables !

On a aussi beaucoup marché, de 10 à 20 kilomètres par jour… J’avoue que mon corps en a un peu souffert, mais c’était vraiment incroyable. On a fait une rando de 4 jours, à camper sur les plages, on a crapahuté en montagne, à dormir dans des hutes, on s’est baladé un peu partout. On a vu tellement de belles choses : les panoramas imprenables depuis les montagnes, les levers et couchers de soleil, les lacs (un peu froids quand même) dans lesquels on s’est baigné, les gens qu’on a rencontré sur notre route, les villes typiques ou atypiques… Tout en fait.

Je suis assez fière de moi, Papa. J’ai l’impression de me retrouver, de retrouver la spontanéité que j’avais un peu oublié, de revivre chaque instant un peu plus fort. C’est vraiment un voyage d’aventure, et je me sens vivante ! J’ai encore des galères, j’ai encore des moments où je ne vais pas bien, mais globalement, je suis exactement là où j’ai envie d’être et je fais exactement ce que j’ai envie de faire. Je me sens libre !

Maintenant, pour être très honnête, j’ai à nouveau un peu peur. Parce que je me rends bien compte que depuis que je suis partie, je n’ai pas été seule, je n’ai pas eu besoin de me débrouiller vraiment par moi-même, j’avais toujours des gens qui savaient un peu mieux et je pouvais me reposer sur eux. Et même si j’ai encore quelques jours, voir même une bonne semaine avant d’être en Asie, c’est stressant d’être seule. Je sais que tout ira bien, mais j’ai une petite boule au ventre quand même…

Je sais aussi qu’à la maison ça ne va pas, et c’est difficile pour moi de savoir que moi je profite, alors que vous vous battez. Je fais mon maximum d’ici, parce que je veux me battre aussi et que la distance ne m’empêchera pas de vous soutenir !

Je t’embrasse fort Papa, prends soin de toi, prenez tous soin de vous.

Ta fille qui t’aime.

Et comme toujours, les photos que j’aime le plus. Il y en aura encore plus dans l’article…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s