New-York City

Le rêve américain

Une semaine dans la ville que l’on connait tous sans pour autant y avoir forcément mis les pieds. On la voit à la télé, dans nos séries, sur les comptes Instagram, mais on ne la connait que depuis chez soi.

Alors on a pris l’avion, 7h depuis Genève, j’ai été malade, comme d’habitude, on a atterris à l’aéroport de Newark, on a pris le train jusqu’au cœur de la grosse pomme, en passant dans la banlieue industrielle laissée un peu à l’abandon du New Jersey. Et on est arrivé à New-York, sortis de Penn Station :

Le bruit du trafic, les klaxons, les gens, les petits trucks à Hot Dog, les immenses buildings, l’air d’une ville en mouvement, les rires, les roulettes des valises qui griffent le béton, le soleil qui joue sur les façades des bâtiments, les drapeaux américains qui flottent au vent, les taxis jaunes qui s’arrêtent n’importe où, les larges rues infinies, la fumée des bouches d’égouts, le ciel bleu que l’on aperçoit entre les immeubles, les sans-abris sous leur montagne de couettes au milieu des passants, les sirènes hurlantes de police ou d’ambulance, etc.

LA CLAQUE.

C’est exactement la ville que l’on nous dépeint, la ville que l’on découvre dans les films. C’est à la fois la ville où John saute dans un taxi jusqu’à l’aéroport et rattrape de justesse Elizabeth pour lui déclarer son amour. Et la ville où Jimmy, dont le frère s’est fait abattre par des dealers de drogue, doit se battre pour s’en sortir, jongler entre les flics et les gangsters.

Je sais déjà que je vais aimer nous perdre dans les quartiers de cette ville.


Financial District

Le décor de verre, les petites rues étroites, les reflets bleutés sur les buildings, le vent qui s’engouffre entre les bâtiments, le soleil timide que l’on aperçoit à peine et les quelques toutes petites maisons cachées. On le traverse ce quartier, on l’admire. Le mémorial du 11 septembre, le départ pour Liberty Island, wall street et son fameux charging bull. Mais on ne restera pas, il y fait un peu froid.


China Town, Little Italy

Deux quartiers différents, deux quartiers pourtant similaires. La foule même un dimanche, les bâtiments moins hauts, les façades rouges brique, les escaliers de secours typiques, les banderoles, les enseignes, les odeurs des restaurants, les épiceries, les discussions en langues étrangères pourtant ici bien familières.


Greenwich et West village

Les quartiers bourgeois bohèmes, un peu fleuris et surtout peuplés de trentenaires à vélo. Des petits restaurants ou salons de thé dans l’air du temps, du bio, du vegan, du naturel et du paisible. Les rues bordées de petits immeubles en briques où l’on devine une ribambelle d’appartements calmes et douillets. Les arbres qui donnent cet aspect ombragé à la rue, cet aspect petit lotissement de bonnes familles.


Williamsburg

Meilleur quartier de Brooklyn, meilleur quartier de New-York. Entre art de rue, hipsters, friperies, et bars sympas. Aucun jugement, une diversité magnifique, des graffitis, une ambiance de marché de petit village.  Bedford avenue, à faire en long, en large et en travers. Et pour un très joli coucher de soleil, il y a un parc près du fleuve, avec vue sur Manhattan. Le bonheur. On y retourne volontiers, et on y resterait bien, finalement.


Bushwick

Impossible pour moi de ne pas vous parler de Bushwick. C’est la zone. Le rien. Des gravières, des camions de chantier, des rues larges et des bâtiments d’usine bas. Très peu d’habitation, des populations bien plus pauvres, parfois un peu dangereuses. Je vous déconseille de vous y perdre, on y a marché plusieurs heures pour trouver des graffitis et croyez-moi, prenez le métro : arrêt Morgan ou Jefferson et vous trouverez les plus belles œuvres, les bars sympa et vivants sur quelques pâtés de maisons.


Brooklyn

Ne pas traverser le pont de Brooklyn. Ne pas traverser le pont de Brooklyn. Ne pas traverser le pont de Brooklyn. (Car c’est incroyablement long et vous devrez faire un détour énorme pour aller vers les quais). Mais c’est bien agréable de s’y rendre de nuit pour admirer Manhattan scintillante, avec le pont illuminé en prime. Les lumières puissantes de la ville, les reflets sur le fleuve noir, se balader simplement sur la promenade le long de l’eau et profiter du décor.


Midtown

L’Empire state building, Top of the Rock, Time square, Grand central, The Public Library, les magasins, les bureaux, la vie active et ultra-rapide decette ville. Le coin le plus animé de New-York le jour. Entre les touristes, les locaux qui travaillent, les voitures, les Starbucks et les sdf. Tout va vite, tout s’enchaine, le rythme soutenu et épuisant de l’agitation. Tout cela au milieu des immeubles colossaux, à l’ombre de leurs façades puissantes. La vie de Manhattan.


Central Park

Un havre de paix, bien moins paisible qu’il n’y parait, au cœur de cette ville hyper active. Des arbres qui peinent à cacher les buildings géants, des petits lacs et de jolis ponts. On s’y balade, on s’y perd, on n’est jamais bien loin d’une route, de la ville. On les entend au loin, les sirènes hurlantes des ambulances, les klaxons incessants des gens trop agacés. Mais on profite quand même des fleurs qui osent s’épanouir, des petits coins reculés plus calmes, des écureuils curieux et gourmands qui ont bien compris le jeu. Et sur les bancs, on s’amuse vite à lire les petites plaques gravées, personnelles, que des gens créent, en l’honneur de.


Et tout le reste

On a vu et fait encore un milliard de choses, de lieux, de quartiers, de découvertes. Mais je vais m’arrêter là et vous laisser faire votre bout de chemin à New-York. Je crois que chacun y voit ce qu’il veut, et moi, j’y ai vu tout ça et bien plus encore. Je ne saurai donc pas vous décrire plus l’ambiance de cette ville, je crois qu’il faut simplement le vivre, et peut-être, y verrez-vous autre chose que moi ?

Vous avez mon autre article avec mes quelques conseils, là : Guide pratique NYC

Et pensez à aller voir toutes mes photos avec le nom des lieux, ici : New-York

Osarya

Un commentaire sur “New-York City

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :