Guide pratique NYC

Voici mes quelques conseils, si ça peut éventuellement vous aider ou vous donner des idées…

Y aller

Les billets d’avion, 3 mois à l’avance, ont coûté environ 500.- CHF, aller-retour par personne. Pour économiser un peu, on a pris un vol Genève-Newark. Newark, c’est dans le New-Jersey, à une demi-heure en train de Manhattan. Il suffit de prendre un « air train » (c’est un petit train automatique qui dessert les différents terminaux de l’aéroport) jusqu’à la station Newark Airport et ensuite prendre un des deux trains qui va à Penn Station.  Le temps de trajet aéroport-ville est plus ou moins équivalent, depuis JFK, il faut prendre le métro une bonne vingtaine de minutes.


Se loger

Hôtel, airbnb, ou autre, c’est vous qui voyez, je ne crois pas qu’il y ait vraiment de solution économique, vous trouverez ce qui rentre dans votre budget. Pour l’emplacement, je peux par contre sans crainte vous conseiller là où nous étions. Vous pouvez chercher dans l’Est de Midtown, entre la 28th, Lexington et la 5th en remontant jusqu’à la 48th. Vous serez légèrement excentrés, mais ce sera un peu plus calme, tout en restant très proche de tout. Brooklyn, ça doit être vraiment cool, mais honnêtement, c’est un peu loin du centre… A voir ce que vous recherchez !


Se déplacer

Le métro reste le meilleur moyen de  transport pour tout New-York, et pour un coût raisonnable : 30 dollars le passe métro pour 7 jours !

Ce n’est pas très compliqué, mais il faut s’habituer tout de suite, les grandes directions principales sont « uptown » et « downtown ». Attention également, les lignes de métro passent parfois par les mêmes stations mais ne s’arrêtent pas forcément toujours… Prenez un plan, ou deux, ou cinq.

Petite parenthèse, à la 14 Street, vous trouverez de jolies statues dans toute la station.


Visiter

Les endroits touristiques sont très vite bondés de monde, normal. Mais pour ceux qui apprécient prendre le temps et être un peu tranquilles, je vous conseille de visiter les lieux le matin, entre 8h et 9h. Vous serez beaucoup plus à l’aise. Il n’y a PER-SONNE le matin, c’est incroyable. Le monde du tourisme se réveille vers 9h à New-York.

Pour toutes les visites, vous pouvez réserver vos billets en ligne, même la veille, ça vaut la peine, car ça évite d’attendre trop longtemps à l’entrée. Vous vous rendrez aussi compte en prenant les billets en ligne que pour l’Empire State Building ou le Top of the Rock par exemple, vous pouvez choisir de monter au coucher du soleil ou bien de prendre des billets pour monter de jour et de nuit dans la même journée. Et ça c’est plutôt cool.

Il existe également le CityPass que l’on n’a pas pris parce qu’on s’est gentiment dit : « barf, on verra ». Donc je ne peux pas vous conseiller de le prendre, je ne sais pas, je pense que cela dépend de ce que vous prévoyez pour votre voyage.


Faire du shopping

Sur la 5th et Broadway, vous avez tout. Une quantité astronomique de boutiques sur tout le long de ces rues. Autour de Time Square, vous trouverez surtout les marques, un peu chères par rapport à ce qu’on peut trouver ailleurs, mais en descendant Broadway et la 5th, on revient facilement à des choses plus intéressantes. Dans le Downtown, il y a pléthore de déstockages Levis et autres, tenus bien souvent par des Congolais ou des Sénégalais qui revendent les marques à des prix assez bas.

Pour les fans de baskets, il y a des magasins à chaque coin de rues (Footlocker, Nike, Adidas, New Balance, Flight Club, etc.). Il y a malheureusement encore beaucoup plus de choix pour les hommes que les femmes, mais on peut quand même assez facilement trouver son bonheur !


Se nourrir

Globalement, trouvez où manger à New-York c’est aussi compliqué que trouvez un grain de sable dans le Sahara. Vous en avez partout, pour tous les goûts, de toutes les sortes et j’en passe. Il y a des tonnes d’indications sur les sites comme Tripadvisor, mais les endroits les plus cotés sont toujours blindés… Donc bon courage. Et sincèrement, pour la journée, vous avez des petits trucks à hot-dogs, bretzels, donuts ou cacahouètes absolument PAR-TOUT. En fait, pour nous c’était surtout grignotage sur le pouce la journée et vrai repas le soir.

Et sinon, j’ai trois petites adresses fort sympathiques et pas trop bondées.

PENELOPE : le chouette endroit pour déjeuner de bons petits plats. Gaufres, pain perdu, avocado toast, etc., dans une ambiance hyper décontractée. Y aller pour le petit-déjeuner vers 8h (heure d’ouverture) en semaine, c’est vous assurer de passer un moment des plus agréables dès le réveil.

KAME RAMEN : Les meilleurs ramens que j’ai mangé pour l’instant, c’est ceux-là. Gyozas faits maison, pork bun à tomber, choix de saké incroyable, et l’ambiance cosy japonaise est parfaite pour une soirée tranquille.

DOUGH DOUGHNUTS : les meilleurs donuts de la ville (il y a plusieurs magasins), ils sont tellement bons et O.M.G. il faut y aller. Vraiment, vraiment, vraiment. Laissez tomber Dunkin Donuts et compagnie, c’est chez Dough que vous trouverez votre bonheur.


Boire un verre

Les Roof Top : un super moyen de profiter de New-York en fin de journée, autour d’un bon cocktail. Attention, la plupart ferme en hiver et ré-ouvre au printemps. Malheureusement, celui qui nous faisait de l’œil et qui était à deux pas de notre hôtel était fermé jusqu’au 23 avril… Mais si vous pouvez/voulez y aller, c’est le Pod 39. Sinon il y en a bien assez d’autres, dans des styles parfois décontractés ou plutôt très très classes.

Les bars clandestins ou speakeasy : le concept le plus génial du monde ! Il y a plusieurs bars de ce type dans tout New-York. Le principe ? Entrer dans un restaurant, une boutique, une cave, ou autre… et découvrir une porte dans le fond : l’entrée d’un bar clandestin des années 20. On est allé au Beauty and Essex, dans l’arrière-boutique d’un prêteur sur gage. Je n’ai aucune photo parce que la soirée était prenante, donc je recommande vraiment de vivre l’expérience. C’est un très joli pas dans le passé, et les cocktails sont absolument divins !

Pour le reste, basiquement, il y a de quoi sortir partout dans New-York, il suffit de savoir ce qu’on veut, car on peut vite être submergé par l’abondance.


Je ne sais pas si tout ceci vous aura aidé ou donné des idées, mais voici une petite liste (non exhaustive) de ce qu’on a fait :

  • The High Line
  • Empire State Building (de jour et de nuit)
  • Top of the Rock
  • Grand Central
  • The public Library
  • Brooklyn bridge
  • Liberty Island
  • Madison square
  • Central Park
  • American Museum of Natural History
  • Ellis Island
  • Time square

Et pensez à aller regarder mon autre article, sur les différents quartiers, ici : New-York city article

Osarya

3 commentaires sur “Guide pratique NYC

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :