Madrid

Le kiff architectural

Madrid, c’est 2h-2h30 d’avion depuis Genève. C’est l’Espagne, les tapas, la sangria, les magasins, l’architecture.

En plein mois de février, il ne fait pas 40° hein, mais on a quand même eu du soleil, malgré la pluie de notre arrivée, et des températures agréables. L’avantage de partir hors saison, c’est qu’il y a nettement moins de monde dans les rues et les lieux touristiques, j‘aime pas les gens.

Nous avons pris un hostal situé en plein cœur de Gran Vìa, LA rue commerçante, histoire de bien ruiner tout notre budget, parce que c’est une rue vivante et proche de tout.


GtK : les logements sont très différents de Genève. Peu d’hôtel à proprement parlé et beaucoup d’hostal. Ce sont des hôtels réduits qui n’ont pas forcément toutes les commodités (salle de bain commune, pas de wifi, pas de réception H24, pas de petit déjeuner, etc.) mais qui sont nettement moins chers et quand on voyage à petits prix, ça dépanne bien. Avec notre budget nous avons quand même pu prendre un hostal**, surtout pour avoir la salle de bain privative en fait ! Et je dois dire que le ** c’est un minimum syndical pour être logé correctement en plein centre-ville !


 

Jour 1

La pluie, le vent et le froid, nous ont tout naturellement guidés vers les magasins… Nous nous sommes baladées dans la ville, en empruntant les rues commerçantes et en dépensant tout notre argent, s’abritant régulièrement. Et nous sommes tombées sur de jolies places qu’il faut aller voir à Madrid :

La Puerta del Sol qui a la particularité d’avoir toutes ces rues transversales remplies de boutiques. La place est sympa mais c’est principalement un gouffre à fric !

La Plaza Mayor est une très jolie place avec de petites boutiques typiques et des rues pittoresques voisines peuplées de vieux artistes et de petits bars locos, locaux. Le jour de notre départ, la place fêtait ses 400 ans et il s’y organisait un spectacle de sons et lumières que nous n’avons malheureusement pas pu voir.

IMG_9666.JPG
Plaza Mayor sous la grisaille

GtK : L’un des magasins H&M de Gran Vìa est absolument à tomber par terre. Avec un cadre digne d’un défilé privé Chanel, type hôtel particulier de luxe (lustres et miroirs au plafond, escaliers en marbres ou en bois, voûtes de pierre, etc.). Faire son shopping dans un endroit pareil c’est vraiment convivial, la classe de ouuuuuf !


 

Jour 2

La météo n’est pas encore à son top niveau mais il ne pleut plus et le soleil fait parfois son apparition.

Nous allons donc visiter le Palacio Real. C’est ma maison, mon coup de cœur de Madrid ! Le bâtiment est d’une splendeur incroyable, formé en U, il nous encercle et nous renvoie à notre petite taille… Je vous laisse admirer les photos pour l’extérieur, et je n’ose même pas aborder le sujet de l’intérieur, où les photos sont interdites. C’est un palace rénové à souhait, pièce après pièce, on découvre un nouveau style, de nouvelles dorures, couleurs ou gravures. Les tapisseries brodées à la main, les moulures recouvertes de feuilles d’or et les fresques divines sont époustouflantes. Pas du tout abusé. Bref, allez-y !!! Et pas que dehors, visitez TOUT, c’est un ordre bon sang, conseil d’amie.

En face du Palacio Real, il y a la Cathédrale d’Almudena petit bijoux architectural aussi, dans laquelle se trouve un musée et sur laquelle on peut monter pour admirer la vue. Vue qui donne sur le Palacio Real et sur la ville de Madrid. (Il y a même un ascenseur pour accéder à la coupole… Alors pas d’excuse pour y échapper !)

Après une brève pause et quelques problèmes d’orientation, nous trouvons le Templo de Debod, petit vestige d’un temple au milieu d’un grand parc. Ce n’est pas très impressionnant mais c’est sympa quand même. Et ça fait se balader au grand air plutôt que de prendre le métro.

Le soir, nous nous préparons pour aller manger des tapas et boire un verre dans le barrio La Latina. C’est un quartier connu pour être très festif et local. Mais malheureusement, le lundi, c’est le jour de fermeture de la plupart des restau et bars… Nous avons tout de même trouvé un petit bouiboui, restaurant tenu par un vieil espagnol adorable qui nous a servis des plats régionaux.


GtK : Tout Madrid est bien desservi par le métro donc zéro souci pour y naviguer. N’hésitez pas à prendre un passe pour 10 voyages, c’est toujours moins cher qu’à l’unité et c’est pratique…


Jour 3

Le soleil se décide enfin à pointé le bout de son nez, et nous nous rendons à la place Cybèle, qui est à voir également pour son monument impressionnant.

IMG_0327.JPG
Monument de la place Cybèle

Ensuite, nous cheminons vers le Prado, LE musée d’art de Madrid. Il est immense, on s’y perd mais il y a de jolies choses. Personnellement j’aime l’art, mais je ne prétends pas m’y connaître et quelques heures suffisent amplement pour moi. Mais vous pouvez facilement passer la journée dans le musée… C’est l’entrée la plus chère que nous avons payée (15 €/personne. Ce n’est clairement pas énorme mais par rapport à tout le reste, c’est un prix « élevé »), et cela vaut le détour, pour ceux qui s’intéresse à l’art.

Après notre moment culture artistique, nous sommes allées au Jardìn Botanico. Ce n’est pas la meilleure période pour visiter un jardin botanique mais c’était plutôt bien, et ça fait une coupure avec les rues de Madrid. Il est grand et apaisant, ça met sur pause le dynamisme permanent de cette ville.

Pour continuer au soleil et dans la tranquillité de la nature, nous allons au parc El Retiro. Le parc est très grand mais nous trouvons rapidement le centre qui grouille de monde, abrite un lac artificiel sur lequel les touristes romantiques font du canot et à côté duquel se trouve un petit monument historique très appréciable.

Nous cherchons ensuite, toujours dans le parc,  le Palacio de Cristal que beaucoup nous ont indiqué. C’est en fait une structure en verre, totalement vide, où l’on peut entendre des sons d’oiseaux aléatoirement : c’est une performance audio artistique, un peu étrange assez complexe à décrire. L’architecture et le jeu de lumière sont en tout cas deux autres raisons valables d’aller y faire un tour.

Il y a de nombreuses autres choses à voir dans le parc, comme le musée en face du Palacio de Cristal, bâtiment en mosaïque, ou encore la roseraie qui, même en hiver est un lieu agréable.

Le soir, direction le barrio La Latina,  à la recherche de nos tapas. C’est assez dur de savoir où aller manger de bonnes tapas puisque chaque bar en fait et que chaque bar a un employé qui rameute du monde en louant sa cuisine et son ambiance. Alors c’est au petit bonheur la chance à tous ceux qui cherchent de bonnes tapas !


 GtK : Tous les lieux dans cette journée sont à côtés les uns des autres alors y aller à pied est très facile, en plus, les rues du centre de Madrid sont toutes très jolies architecturalement. Alors levez les yeux et profitez !


 Jour 4

Pour ce dernier jour, on prévoit large, prend le temps. Notre avion décolle à 20h40, la ligne 8 du métro qui relie le centre à l’aéroport est fermée donc nous devons prendre le train et les bus… La journée sera donc courte. Après avoir empaqueté tant bien que mal nos affaires dans nos sacs, nous les laissons à l’hostal qui a bien voulu les garder en consigne pour la journée. Tout ce que nous voulions voir a été fait, nous avons donc juste à errer et profiter du soleil de Madrid. Sur notre chemin, on croise de jolies petites boutiques, des églises incroyables et pleins de petits coins typiques.

Nous tombons également sur le Mercado San Miguel. Marché typique espagnol où l’on peut manger des produits locaux. Nous n’avons malheureusement pas pu profitez de cela car nous avions beaucoup trop grignoté avant le ventre plein mais je conseille sincèrement à tous d’y faire un tour pour goûter les bons plats régionaux ! Allez-y pour moi…


GtK : Mais, dans le marché particulièrement, attention aux pickpockets qui n’hésitent pas à vous toucher pour savoir si vous avez quelque chose sur vous… Et avec le monde qu’il y a, vous n’y verrez que du feu !


 

En bref, pleins de belles choses à découvrir, une atmosphère à l’espagnole et de quoi bien profiter en quelques jours seulement.

Madrid, me mata (de amor).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :